Je suis Berrichon, j'ai vendu ma maison.
A un Anglais, qui était plein de pognon.
Pour lui, c'était un bon investissement,
J'aurai mieux fait, moi, de me casser les dents.
Je suis Berrichon, je lui ai piqué son pognon,
L'immobilier, ça me rendait moins con.
L'Anglais, il a retapé des chambres d'hôtes,
En centre ville, moi je vois passer les bigottes.

J'ai un fils à Paris,
Dans un deux pièces ; j'ai pas compris
Que sa vie là-bas, c'était du cinéma ;
Qu'un jour il dirait,"ma vie n'est pas ici,
J'en ai marre, je veux rentrer au pays".

Je suis Berrichon, j'ai pas roulé ma bosse.
Je suis né ici, et j'y ai élevé mes gosses.
Mon grand voyage, c'était il y a cinquante ans,
En Algérie, et j'y ai passé deux ans.
Quand je suis rentré, les vaches et le fumier,
Et tous ces bouts de terre à retourner.
A la chambre(*), ils m'ont dit "Faut produire"
Et j'ai produit, j'ai oublié de m'instruire !

J'ai un fils à Paris,
Dans un deux pièces ; j'ai pas compris
Que sa vie là-bas, c'était du cinéma ;
Qu'un jour il dirait,"ma vie n'est pas ici,
J'en ai marre, je veux rentrer au pays".

Je suis Berrichon, mon fils il a un métier.
Pas à la ferme, je voulais qu'il soit postier.
Les congés, la sécurité de l'emploi,
Et puis surtout, le chèque à la fin du mois.
Je suis Berrichon, j'ai vendu ma maison.
Mon voisin a la sienne, il l'a gardée, il a eu raison.
Son fils, il a une auberge, des chambres d'hôtes.
Le mien ! De mon balcon, il voit passer les bigottes.

J'ai un fils à Paris,
Dans un deux pièces ; j'ai pas compris
Que sa vie là-bas, c'était du cinéma ;
Qu'un jour il dirait,"ma vie n'est pas ici,
J'en ai marre, je veux rentrer au pays".


Je suis Berrichon, j'ai vendu ma maison.

Je suis Berrichon, j'ai vendu ma maison....


d'autres paroles qui s'envolent...
Photo du petit bonhomme
(*) chambre d'agriculture. C'est là où il y a des gens intelligents qui réfléchissent.
Après de mûres, très mûres réflexions... ils disent aux paysans ce qu'ils doivent faire !
Sortie de secours...

Copyright "Webmaster is le jardinier at la rosée du matin, in the potager" 2009, tous droits réservés
A. et S. Pieulhet-"l'agrichanteur" - le chardy 36190 ORSENNES - Tel. 02 54 47 39 35